LE R3CAP DE LA SEMAINE (05/11-11/11)

Un attentat à Melbourne (Australie) – 09/11


Un homme a incendie son véhicule, puis agressé plusieurs personnes a l’arme blanche dans le centre de la deuxième ville la plus importante d’Australie, faisant un mort et deux blessés. Si ses revendications étaient au départ inconnues, le groupe terroriste État Islamique a depuis revendiqué l’attentat, via un communiqué diffusé par Amaq. Toutefois, l’implication de l’organisation terroriste n’a pour le moment pas été vérifiée.

L’homme, âgé de 31 ans, était « connu des services de police et de renseignement » d’après France Info. Il n’avait pas de liens connus avec une organisation extrémiste, et les autorités n’ont indiqué un attentat terroriste qu’après avoir « trouvé des bonbonnes de gaz dans la voiture en feu », toujours d’après France Info.


Amaq : agence de propagande et de communication de l’organisation terroriste Daesh et de l’État Islamique. C’est notamment cet organisme qui a le premier revendiqué l’attentat de Nice, le 14 Juillet 2016.

Melbourne : deuxième ville la plus importante d’Australie, elle est aussi la capitale de l’État de Victoria. Melbourne totalisait en 2014 environ 4 440 300 habitants. C’est un important centre commercial, multiculturel et industriel, qui attire notamment de par son style architectural victorien et moderne, ses jardins et parcs victoriens, mais aussi un important réseau de tramway. La ville a notamment accueilli les Jeux Olympiques d’Été de 1956.


Troubles en vue des cérémonies du 11 Novembre (11/11)


Alors que plus de 72 chefs d’État et 92 délégations étrangères sont attendues ce dimanche à l’Élysée pour les célébration du Centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale, le journal Le Parisien révèle avoir eu accès a une note confidentielle des services de renseignement dans laquelle ces derniers s’inquiètent de la présence potentielle de « Black Blocs » dans les manifestations en marge des commémorations.

Un rassemblement anti-Donald Trump a en effet été autorisé Place de la République à Paris pour 14 heures, et les autorités craignent des débordements liés à la « création attendue d’un Black Bloc », toujours d’après Le Parisien. Selon les prévisions, le gouvernement s’attend à la présence de 200 à 400 éléments violents dans les manifestations, qui pourraient atteindre l’ambassade des États-Unis, le Palais de l’Élysée ou encore la Grande Halle de La Villette. En contrepartie, 10000 policiers ont été mobilisés afin de maintenir l’ordre.


Black Bloc : regroupement éphémère d’individus durant une manifestation, dont l’objectif est la mise en place d’une foule anonyme non identifiable par la police. Utiliser cette tactique permet aux membres de commettre des actions illégales contre des symboles matériels du capitalisme (locaux de multinationales, banques..) et de protéger la manifestation contre les forces policières présentes (dans une moindre dimension toutefois).
Les Black Blocs sont des structures informelles et décentralisées, sans appartenance formelle ni hiérarchie, d’après « Le Dictionnaire Sensagent du Parisien ».


Effondrement de trois immeubles à Marseille

Deux immeubles du centre de la cité phocéenne se sont effondrés dans la matinée du Lundi 5 Novembre, alors que plusieurs personnes se trouvaient a l’intérieur. Un troisième immeuble s’est quant à lui effondré dans l’après-midi, fragilisé par les opérations de sauvetage lancées par les marins pompiers.

Au total, le bilan est actuellement de 7 personnes décédées, retrouvées sous les décombres, et 2 personnes blessées par l’effondrement d’un balcon lors de la Marche blanche organisé en soutien aux victimes. Mercredi 7 Novembre, les pompiers avaient dû stopper leurs recherches, craignant de trop endommager la structure des édifices voisins. Ces derniers ont ensuite étés démolis le 8 Novembre pas les autorités.
L’un des deux immeubles effondrés (au numéro 63) était selon la mairie de Marseille « fermé et muré ». Il avait été racheté par cette dernière après avoir fait l’objet d’un arrêté de péril en 2008. Toutefois, le second immeuble (numéro 65) avait quant à lui 9 de ses 10 logements habités. Enfin, le troisième immeuble (numéro 67) était abandonné et muré depuis 2012.

Si un élan de solidarité s’est emparé des habitants de Marseille dans la recherche et l’aide aux victimes, la colère gronde elle aussi : de nombreuses personnes pointent du doigt la Mairie de Marseille, jugée incompétente dans l’entretien de la ville. Une femme ajoute, selon France Info, qu' »il faut que le conseil municipal et le maire démissionnent« . Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances du drame, ainsi que les responsabilités de la Mairie dans ce dernier.


Arrêté de péril : ou « procédure de péril », délivrée par les autorités lorsque l’on suppose « qu’un logement (appartement, maison) présente un danger au regard de sa solidité pour la sécurité de ses occupants », d’après Service-Public.fr 


 

 

Sources : 
– France Info
– Le Parisien
– Ouest France
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F16104 (arrêté de péril)
https://www.bfmtv.com/international/comment-fonctionne-amaq-l-agence-de-propagande-de-daesh-1006834.html (Amaq)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Melbourne (Melbourne)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :