PARCOURSUP, OU LE SUJET QUI FÂCHE

« Ah, le mois de Décembre, les fêtes de fin d’année, Noël… C’est une période de l’année tellement cool ! Comment ça, « Parcoursup » ? Ah, ça… »
C’est à peu près l’état d’esprit que j’avais avant d’écrire cet article. Les devoirs communs et les D.S. passés, on pense que tout va bien et que c’est fini pour 2018, mais… non. C’est parti pour une petite rétrospective explicative.


PARCOURQUOI ?

Déjà, qu’est-ce que c’est que Parcoursup, me direz-vous ? Il doit bien exister quelques néophytes (beaucoup, en fait) qui ne connaissent pas son histoire, alors on va en voir un condensé.
Parcoursup est un « dispositif en ligne d’orientation des bacheliers vers les différentes formations proposées au niveau supérieur ».

La plateforme, lancée le 15 janvier 2018, avait pour but de remplacer l’ancien système d’admission postbac, très critiqué en 2017. En effet, du fait du nombre croissant de demandes d’admission post-bac, le système en place s’est tourné vers le tirage au sort pour maximiser les chances de tout le monde ; mais cela avait été instauré… en cachette. Puis officialisé par une circulaire en 2017, dans une tentative maladroite du gouvernement pour justifier cette décision.

Le dispositif a donc pour but d’aider les étudiants à s’informer sur les études supérieures, ainsi qu’à formuler des vœux d’affectation en fonction des formations auxquelles ils se destinent. Voilà pour la partie globale.

Parcoursup était censé mettre fin à la débâcle des APB (Admissions Post Bac, ndr), en proposant notamment la possibilité pour les établissements d’accueillir entre 1% et 70% de candidats extra-académiques (avant, avec APB, si vous veniez de l’Académie de Nantes, bah vous y restiez). Le dispositif « Meilleurs Bacheliers », devait valoriser les lycéens ayant obtenu (entre autres…) le bac avec mention.

Cependant, tout ne s’est pas passé comme prévu…
Le nouveau système a été vivement critiqué pour sa lenteur et son côté anxiogène pour les étudiants (voire même les parents de ces derniers) : le système, qui est censé ne pas interférer avec les épreuves du Bac, a provoqué une vague de stress chez les candidats en 2018 ; fin juillet, 71 200 candidats n’avaient pas obtenu de réponse favorable (toutefois, ce chiffre inclut des « inactifs », des candidats en attente d’une proposition n’ayant, entre autres, pas sollicité d’aide du rectorat)

La plateforme a aussi été pointée du doigt pour son manque de clarté, notamment dans les démarches administratives. Ainsi, certains établissements ne gèrent pas leur recrutement via Parcoursup, préférant passer par des plateformes concurrentes, plus sélectives, comme Boléro. En 2018, sur environ 13000 formations de l’Enseignement Supérieur, 9000 avaient encore leur propre système pour inscrire les bacheliers.

Malgré cela, Frédérique Vidal, (Ministre de l’Enseignement Supérieur depuis mai 2017) dresse un bilan plutôt positif de cette première année d’existence.

Nombre de candidats inscrits à Parcoursup en 2018 : 887 681
Nombre moyen de vœux formulés : 7.9
Nombre de candidats ayant confirmé un ou plusieurs vœux en 2018 : 810 000


PARCOURSUP CHEZ LES ÉLÈVES

Alors comment Parcoursup fonctionne-t-il, pour nous autres étudiants, me direz-vous ? Il est vrai que le Ministère de l’Enseignement Supérieur n’avait pas prévu de réelle notice comme nos amis suédois, mais en voici une, en 5 principales étapes :

1) Vous créez et renseignez un dossier sur la plateforme Parcoursup (attention, des frais de gestion de dossier peuvent s’appliquer)

2) La plateforme enregistre vos notes, qui sont enregistrées par l’établissement d’origine (ou par vous-même)

3) Vous formulez vos vœux (indiquer date vœux Parcoursup !) dans 10 formations maximum

4) Les réponses à ces vœux peuvent prendre 4 formes différentes :

  • Oui (candidat retenu)
  • Oui, si (candidat retenu sous réserve d’une remise à niveau personnalisée/obligatoire)
  • Non (candidat non retenu, uniquement pour les formations sélectives)
  • Sur liste d’attente (en attendant un potentiel désistement de candidat retenu)

5) Ensuite, tout dépend de si vous avez une ou plusieurs propositions d’affectation :
Une proposition : vous pouvez accepter, ou refuser (une nouvelle proposition vous sera faite)

Plusieurs propositions : vous ne pouvez en accepter qu’une seule, celles que vous n’avez pas accepté sont automatiquement supprimées (un petit conseil : faites bien votre choix)


PARCOURSUP CHEZ LES ÉTABLISSEMENTS

Ces derniers paramètrent les caractéristiques recherchées pour chaque formation ; votre dossier (comportant aussi l’avis du Conseil de Classe du 2nd trimestre) leur est transmis fin mars.

Les établissements donnent alors des réponses aux vœux des différents candidats, en se basant sur les notes de l’élève en 1ère et en Terminale, les avis des Conseils de Classe, la lettre de motivation, voire dans certains cas en demandant un dossier de préprofessionnalisation. L’examen de votre dossier obtient une note de 0 à 20, arrondie au millième.


Quoi de neuf pour la version 2019 ?

• Si le site a ouvert ses portes depuis le 20 décembre 2018, les inscriptions et premiers vœux des lycéens commenceront à être effectués dès le 22 janvier 2019, pour des réponses données dès le 15 mai (contre le 22 mai en 2018) et la fin de la procédure le 19 juillet 2019

• Cette année, ce sont environ 14 000 formations qui sont proposées (13 000 en 2018).
• La possibilité de valider « automatiquement » un vœu si celui-ci est proposé/accepté (seulement après les épreuves du Bac)
Connaître le rang du dernier appelé pour la formation désirée l’année précédente (afin de situer votre niveau, entre autres)
• Le référent Handicap pour toutes les formations


Fun Fact :

Le nom a été choisi après un vote public, parmi « Devenir Étudiant », « Mes études post-bac », « Parcours étudiant », « Parcoursup » et « Réussir sup ».

Un avis sur “PARCOURSUP, OU LE SUJET QUI FÂCHE

  1. Cet article, du fait de la complexité de son contenu, est plus long que ceux que vous avez l’habitude de voir. J’en suis navré, mais ça ne posera pas de problème, promis. À bientôt !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :